La dernière soirée cabaret de la saison 2017 accueillera le samedi 9 décembre 2017 dans la salle des mousquetaires Kemi Outkma, auteur et comédien récemment installé dans le Gers, pour la première représentation de son premier spectacle en solo: « Il était un fou »
C’est une sélection éclectique de chansons d’auteurs français que Kemi Outkma a choisi de théâtraliser pour illustrer les différentes scènes de l’histoire qu’il vient nous conter.
L’histoire d’un homme et des impasses qu’il a arpentées avant de trouver sa voie et sa place, des détours qu’il a dû faire pour que l’Amour le trouve et des rôles qu’il a joués avant d’avoir le courage et la sincérité d’être lui-même… mais pour cet homme, être soi-même est un peu compliqué car nombreux sont ceux qui s’invitent en lui-même… y compris le conteur Kemi Outkma !
Il faut dire que ce dernier sait volontiers se faire importun à défaut d’important et que ses histoires, qu’elles soient drôles ou émouvantes, ont en commun d’être captivantes mais bien souvent tordues !

Repas à partir de 20h00 (1 assiette,1 dessert, 1 verre de vin)

Représentation à 21h00

La vente en ligne pour cet évènement est terminée

 

 

 

 

Kemi Outkma

On ne sait finalement pas grand-chose de Kemi Outkma à part que son pseudo est aussi pénible à écrire qu’à prononcer, il faut dire que c’est un auteur du genre ermite solitaire observant le culte du secret et de l’anonymat. Quelques informations ont toutefois pu filtrer de ce qu’il nomme son « camp de base » et que nous soupçonnons de n’être que le bureau où il s’enferme pour travailler. On sait qu’il est né en 1977, que c’est un authentique autodidacte qui écrit depuis ses 12 ans et qu’indépendant très jeune il s’est longtemps adonné au nomadisme avant de se sédentariser quelque part dans le Tarn. Il a pas mal bourlingué en France et au Maroc, s’est essayé à la majeure partie des carrières que proposent les secteurs du bâtiment, de l’agriculture et de l’industrie pour les titulaires de bac moins deux et a fréquenté nombre de milieux underground durant les années 90. Depuis 2009 il s’est construit son « camp de base » et a décidé de se mettre sérieusement à l’écriture qu’il considère désormais comme une discipline martiale qu’il s’impose quotidiennement (ses initiales : K.O.). Il se sert de la somme de ses expériences éclectiques et interlopes et des rencontres qu’il y a faites pour livrer une littérature sombre par son souci de réalisme, servie par un style acide et contemporain et peuplée de marginaux, de losers, de torturés, de déglingués, comme autant de reflets des maux de notre société.

Il se définit lui-même comme « plumitif autodidacte, galérien de la plume, prolo du verbe, incorrigible sale gosse de la scribouille. Miroir de vos travers et mémoire de vos revers. Sampler/émetteur. Rédacteur et assembleur des maux silencieux de mes congénères et des mots licencieux que les cons génèrent. »

Bibliographie :

-Mai 2012 : Cycle(s), Roman (format papier) Editions UNICITE

-Avril 2014 : Demain je ne pointe pas !, Roman (format numérique) Editions NUMERIKLIVRES

-Mai 2014 : Junkz, Recueil de nouvelles (format papier) Editions FORGEURS D’ETOILES

– Juin 2014: Un recueil de nouvelles collectif (format papier et numérique) Editions LA BOURDONNAYE.